Vincent Detalle (responsable), Stéphanie Duchêne, Barbara Trichereau, Dominique Martos-Levif
  Pour en savoir plus :

Articles scientifiques

Téléchargement

Liens
 
  PÙle peinture murale

Ce pôle scientifique a pour priorité la conservation in situ des peintures murales et polychromies sur tous supports. A ce titre, il participe au suivi des grands chantiers de conservation-restauration et apporte son soutien aux différents intervenants. Cela peut comprendre l’aide à l’évaluation de l’état sanitaire des polychromies et de leurs supports, la caractérisation des pigments liants et autres composants ainsi la définition des techniques de peinture, l’identification des altérations et de leurs origines. On notera par exemple, l’apparition d’efflorescence de sels, la formation de voiles de surface, la désagrégation du support ou des couches picturales, des altérations chromatiques…

Les recherches
Le pôle peinture murale et polychromie mène également des programmes de recherche selon trois thèmes :
Le premier est lié à la conservation-restauration, et concerne les produits et méthodes de traitement les mieux adaptés.
  Le second porte sur l’amélioration des connaissances des œuvres, comme l’étude de la polychromie des portails des édifices médiévaux.
Le dernier est axé sur le développement de nouvelles méthodes d’analyses et de diagnostic, en partie non destructives : Thermographie Infra-Rouge par excitation aléatoire, Laser Induced Breakdown Spectroscopy, Vibrométrie Laser Doppler.

Les études de cas
Les thématiques abordées portent sur la peinture murale (cathédrale d’Angers, Palais des papes à Avignon), les portails polychromes (cathédrale d’Amiens ou de Senlis), la sculpture polychrome sur divers supports (gisants des ducs de Bourgogne au musée des Beaux-Arts de Dijon) ou la peinture de chevalet.
Les études portent aussi bien sur la recherche des techniques de peinture, sur l’historique des différentes interventions polychromes des œuvres, que sur l’état de conservation et la recherche des causes d’altérations.
L’environnement des œuvres joue ici un rôle essentiel et le pôle est amené à mettre en place des suivis
climatiques ainsi qu’à établir des contrôles diagnostiques de l’état de conservation des matériaux support.
Cathédrale d’Angers (49) : Episode de la vie de Saint Maurille