Rôle des éléments de transition (Co, Cu) dans la coloration des verres

Application aux vitraux du Moyen Âge

Cette thèse s’inscrit dans le cadre de l’étude des relations entre structure et propriétés des verres. La coloration des verres par les métaux de transition en est une des plus belles illustrations et sa compréhension constitue une étape fondamentale de l’étude des vitraux du Moyen Âge. L’opportunité unique de la dépose des vitraux du XIIIe siècle de la Sainte-Chapelle de Paris a permis d’appliquer la démarche multidisciplinaire développée dans cette thèse pour comprendre la coloration des verres.

Collaboration : université Pierre et Marie Curie, Paris VI, École doctorale de physique et chimie des matériaux – ED 397, Institut de Minéralogie, de Physique de la Matière et de Cosmochimie – UMR 7590 (Georges CALAS, professeur, directeur de thèse)

Personnel permanent : Claudine LOISEL, Fanny BAUCHAU (pôle Vitrail)

Doctorant : Myrtille HUNAULT (université Pierre et Marie Curie)

Financement : contrat doctoral - Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche

Durée : octobre 2011- octobre 2014