ROCARE [2009-2012]

ROman Cements for Architectural REstoration to new high standards

L’objectif de ce projet était de proposer des solutions de restauration pour le patrimoine européen en ciment romain ou naturel du XIXe siècle. Dans ce projet, le LRMH-CPP participait à la caractérisation des mortiers d’un panel de monuments européens, par des analyses chimiques et pétrographiques ainsi que des essais sur la rhéologie de mortiers frais de ciments naturels. En France, la chapelle de Chalo-Saint-Mars, les églises de Vassy-les-Avallon et de Corbeil-Essonnes ont fait l’objet de prélèvements et d’analyses. Des mortiers provenant d’Angleterre, et plus particulièrement de Wycombe Abbey, ont aussi été caractérisés. Ces analyses ont révélé de grandes similitudes entre les mortiers anglais et français.
Des essais sur mortiers frais à base de ciments fabriqués dans le cadre du projet ROCARE ont été effectués, avec des mesures de durée pratique d’utilisation DPU, d’étalement et de consistance. Ces ciments ont la particularité d’avoir une prise très rapide et nécessitent des techniques particulières pour être mis en oeuvre. L’influence de retardateurs chimiques, de procédés de désactivation et du protocole de mélange a été étudiée. Des mortiers d’enduit et des mortiers de moulage avec différents liants (ciments ou chaux) ont été testés. Ces recherches ont montré que l’utilisation de retardateur chimique, tel que l’acide citrique, permet d’atteindre des DPU suffisantes pour des formules de moulage, riches en liant. Pour des formules d’enduit, moins riches en liant et nécessitant des DPU plus longues, un procédé de désactivation du ciment, se basant sur la neutralisation des aluminates de calcium par une petite quantité d’eau, doit être effectué pour certains ciments naturels. Il a été aussi noté que le protocole de mélange, et en particulier sa durée, a un rôle prépondérant dans la DPU des mortiers de ciments naturels.
Pour valoriser les résultats de ce projet et ceux du partenariat Vicat, une conférence internationale « Les ciments naturels dans le patrimoine européen : histoire, propriétés, applications et conservation » a été organisée les 26 et 27 avril 2012 à l’INHA par le pôle scientifique « Béton » du LRMH, Icomos France et Rocare, dans le cadre des journées techniques Icomos.

Financement : FP7-ENV-2008-1 (Septième programme-cadre pour la recherche et le développement, 2007-2013)

Permanents : Élisabeth Marie-Victoire, Myriam Bouichou (LRMH)

Contrat : Thiphaine BLONDIAUX (CPP)

Durée : 2009-2012