Origine des dépôts minéraux dans les cavités ornées

Apport des isotopes stables et de la chimie des eaux

Les recouvrements minéraux (gypse et carbonates principalement) sont fréquents dans les grottes ornées et peuvent parfois gêner la lecture des oeuvres et également les fragiliser (perte de matériel suite aux cristallisations de sels, formation d'écailles...). L'identification de l'origine de ces dépôts se heurte à la variabilité des sources : intrinsèque à la roche, atmosphérique, eaux de percolation, produits de l'agriculture. Grâce à l'isotopie de l'oxygène, du soufre, du carbone et de l’azote sur les minéraux de sulfate ainsi qu’à la composition des eaux percolantes, l'origine et la source des recouvrements peuvent être déterminées et mettre en évidence l'existence d'un ou plusieurs réservoirs.

Collaboration : Université Jean Monnet (Saint-Étienne) - Département de géologie-pétrologie-géochimie - CNRS-UMR 6524 « Magmas et Volcans », (Véronique LAVASTRE)

Personnel permanent : Stéphanie TOURON

Financement : subvention LRMH

Durée : août 2012 - août 2014