Les ciments naturels : histoire, identification et caractérisation

Depuis 2002 et une première étude du CPP sur les bétons anciens du XIXe  siècle de la région Rhône-Alpes, le pôle Béton du LRMH mène des programmes de recherche sur les ciments naturels. Ainsi, une étude bibliographique et documentaire a montré que l’industrie de ces ciments s’est développée sur l’ensemble du territoire français dès le XIXe  siècle. Une importante production se mit alors en place, avec une exportation à l’échelle mondiale (Amérique du Sud, Afrique du Nord). Des centaines d’édifices furent construits grâce à ce matériau en France et en Europe. Cependant ces ciments restent méconnus. Pierres factices en région Rhône-Alpes, enduit-ciment à Marseille, nos projets ont mis au jour de nombreuses applications de ces ciments et ont apporté de précieuses informations historiques et techniques. Un protocole analytique d’identification et de caractérisation a été mis au point et optimisé. Une base de données (typologie de grains, morphologie et composition des phases hydratées, DRX…) est en construction et nous permet d’identifier les ciments naturels, en les distinguant clairement des chaux hydrauliques et des ciments Portland artificiels, mais aussi suivant leurs origines (Région de Marseille, Rhône-Alpes, Angleterre, Autriche…). L’objectif à présent est d’explorer d’autres régions cimentières au XIXe  en France par la caractérisation des ciments du nord de la France (Boulogne-sur-Mer…), d’Île-de-France et de compléter les résultats obtenus sur la Bourgogne en termes de fabrication, de composition et d’application patrimoniale.

 

Programmes d'études et de recherche :

Cathédrale Saint-Pierre/Saint-Paul, TROYES, Aube (10). Portail occidental, mortier du XIXe siècle : bilan sanitaire, caractérisation et aide à la restauration

Les façades en enduit-ciment à Marseille