Étude du CO2+ dans les vitraux : un témoin spectroscopique des conditions de fabrication des verres médiévaux

  • Doctorant : Myrtille Hunault
  • Ecole Doctorale : École Doctorale Physique et Chimie des Matériaux - ED n°397
  • Pôle(s) scientifique(s) : Vitrail

Sujet et description

Tout au long de l’Histoire, les conditions de fabrication des verres plats colorés destinés à la réalisation de vitraux ont évolué selon la disponibilité des matériaux et les savoir-faire : composition du verre (verre sodique, potassique ou calcique), types de fours (température, atmosphère).

Les propriétés physiques et chimiques (durabilité, couleur) du verre en ont été fortement affectées.

La spectroscopie optique est une technique rapide, compacte, facile d’emploi et portable. Elle permet d’obtenir des informations sur la nature des chromophores (origine de la couleur) et l’opacité du verre (conséquence de l’altération).

Partenaires :

Laurence Galoisy (Université Pierre et Marie Curie), Michel Hérold (Université Paris Sorbonne), Claudine Loisel et Isabelle Pallot-Frossard (LRMH).

Durée : 2011-2014

Date de soutenance : 29 septembre 2014