Étude de faisabilité d’un traitement de consolidation sur des peintures mayas

Étude sur la faisabilité de l’utilisation de nanoparticules de chaux en suspension alcoolique pour la consolidation des peintures mayas de la grotte Naj Tunich (Guatemala)

L’objectif était de déterminer la faisabilité d’un traitement de consolidation par l’utilisation de nanoparticules de chaux sur des peintures de type maya ainsi que d’en vérifier l’efficacité dans des conditions climatiques particulières de grotte en milieu tropical, à savoir une température (supérieure à 20 °C) et une humidité relative (supérieure à 99 %) élevées. Le Calosil E25® a été testé sur un éventail d’échantillons préparés selon la technologie des peintures mayas et conditionnés dans une enceinte climatisée. Des échantillons de reconstitution proches de ceux de la grotte ont été choisis : dolomie provenant de la carrière de Leuilly-sous-Coucy et présentant une pulvérulence en surface proche de celle des parois de Naj Tunich, ainsi que du pigment noir d’os artisanal issu de la combustion d’os de mouton.

Collaboration : projet interne au LRMH (pôle Grottes Ornées, pôle Peintures murales et polychromie)

Personnel permanent : Stéphanie TOURON, Dominique MARTOS-LEVIF

Stagiaire : Morgane DUROUX, (Master 1 – Conservation-restauration des biens culturels de Paris 1)

Financement : interne LRMH

Durée : janvier 2013 - juin 2013