Effets des UVC sur les pigments préhistoriques

L’effet des UV-C sur les micro-organismes a été étudié dans le cadre de la thèse de Fabien Borderie. Cependant, il n’existe que peu d’études traitant des effets de l’exposition de matière picturale aux UV-C. Or, dans le cadre d’une application de ce traitement en grotte ornée et potentiellement sur des oeuvres pariétales peintes, il paraissait indispensable de s’intéresser à cet aspect. Le choix des matériaux étudiés s’est porté sur les principaux pigments identifiés sur des sites d’art rupestre : noir d’os, charbon de bois, noir de manganèse, hématite, ocres rouge et jaune. Après mélange avec les différents liants : salive synthétique, hémoglobine bovine lyophilisée et cire d’abeille naturelle, la matière picturale a été appliquée sur des supports rocheux provenant de niveaux géologiques similaires à ceux dans lesquels les grottes de Dordogne sont creusées. Diverses techniques de caractérisation avant et après exposition aux UV-C ont été utilisées (colorimétrie, DRX, MEB, MET, IRTF).

Collaboration : Centre de compétences en microscopies électroniques et microsondes. Institut Jean - Lamour - UMR 7198 CNRS - Université de Lorraine. (Dr. Jaafar GHANBDJA)

Personnel permanent : Faisl BOUSTA, Stéphanie TOURON

CDD : Soizic GIBEAUX

Financement : USR 3224

Durée : mars 2014 - août 2014