Composition du plomb de couverture et de décor

L’étude de la composition élémentaire du plomb employé pour l’élaboration des tables de couverture a débuté avec l’adaptation de la méthode d’analyse par LIBS (Spectroscopie d’émission optique sur plasma induit par laser) et surtout la campagne d’analyse des tables de plomb du choeur de la cathédrale de Beauvais au moment du chantier de restauration. En plus d’optimiser les paramètres d’analyse LIBS, ces examens ont produit une grande quantité de données qui ont impliqué l’utilisation de diverses techniques de traitement (système d’information géographique (SIG) pour la réalisation des cartographies de concentration, analyse en composante principale (ACP)).

En outre, dans l’objectif de continuer la comparaison entre différentes techniques d’analyses employées aujourd’hui, aussi bien du point de vue de la sensibilité que de la facilité de mise en oeuvre, ces résultats d’analyses avaient été comparés à ceux obtenus en spectrométrie LA- ICP-MS effectués en parallèle sur les mêmes échantillons par l'IRAMAT d'Orléans - UMR 5060. Nous poursuivons ce travail par l’analyse de ces plombs par d’autres techniques telles que la fluorescence X et le PIXE (Accélérateur AGLAE) et nous alimentons une base de données en réalisant ces analyses sur des plombs de provenances diverses comme des plaques décoratives de faîtage, des épis.

Personnel permanent : Annick TEXIER, Aurélia AZEMA

Doctorant : Delphine SYVILAY

CDD : Delphine SYVILAY

Financement : contrat LRMH et thèse LRMH/SATIE Université de Cergy-Pontoise