Argiles et biopolymères : les stabilisants naturels pour la construction en terre

Cette publication a été élaborée sur la base des résultats du projet PaTerre+, Patrimoine architectural en terre et stabilisants naturels d'origine animale ou végétale,  réalisé par CRAterre-ENSAG en collaboration avec le LRMH dans le cadre du Programme National de Recherche sur la Connaissance et la Conservation des Matériaux du Patrimoine Culturel (PNRCC) lancé par le ministère de la Culture et de la Communication. 
Des adjuvants organiques, d’origine animale ou végétale, sont souvent ajoutés au matériau terre pour améliorer ses propriétés et la durabilité du bâti en terre. Il s’agit d’étudier  ces pratiques qui permettent essentiellement d’améliorer la cohésion de la terre et/ou de diminuer sa sensibilité à l’eau, avec des résultats souvent très probants.