Approche géomatique des dynamiques d’ornementation des grottes de Chauvet et de Marsoulas au gré de leur évolution conservatoire

  • Doctorant : Laura Louman
  • Ecole Doctorale : Université de Cergy-Pontoise
  • Pôle(s) scientifique(s) : Grottes ornées

Sujet et description

Le projet porte sur les dynamiques d’ornementation présentes sur les parois des grottes ornées du Paléolithique supérieur. Il vise à étudier l’organisation spatiale de l’art pariétal à travers une approche multi-scalaire.

Très tôt, l’organisation interne des grottes ornées du Paléolithique a suscité l’intérêt des préhistoriens. Ils se sont essentiellement intéressés aux associations entre entités graphiques et leur localisation dans l’espace orné. Aujourd’hui le perfectionnement des techniques de relevés et le développement d’outils adaptés à l’étude de l’espace, les systèmes d’information géographique (SIG) invitent à réexplorer ces questionnements.
L’objectif est d’élaborer un modèle SIG adapté à la verticalité de parois et aux particularismes des manifestations graphiques en utilisant les données collectées par les archéologues. La mise en place du SIG questionnera non seulement les interactions spatiales existantes entre les entités graphiques mais cherchera aussi à mettre en évidence les relations entretenues avec les autres agents présents sur la paroi (fauniques, taphonomiques…). La modélisation de l’ensemble de ces agents permettra de contextualiser la présence de l’art pariétal sur la paroi et d’en restituer les différents états de conservation.
L’étude portera sur trois grottes ornées paléolithiques, la grotte de Marsoulas (Haute-Garonne), la grotte de Lascaux (Dordogne) ainsi que la grotte Chauvet (Ardèche) où des modèles spatiaux basés sur la chorématique pourront être proposés. Grâce à une approche multi-scalaire, l’organisation interne pourra être discutée, de l’entité graphique aux panneaux jusqu’à leur intégration dans la topographie générale.

Financement : thèse PATRIMA

Direction : Didier Desponds (Université de Cergy-Pontoise)

Collaborateurs : Isabelle Damiani (Université de Saint-Quentin en Yvelines), Damien Masson (Université de Cergy-Pontoise)

Comité de suivi au LRMH : Stéphanie Touron, Millena Frouin

Durée : 2017-2020